San Cristóbal

San Cristóbal Île, Galapagos

Lions de mer et planches de surf

Informations sur : San Cristóbal

San Cristóbal est l'île la plus orientale de l'archipel des Galápagos. Elle s'est formée lorsque trois ou quatre volcans, tous aujourd'hui éteints, se sont regroupés en une masse terrestre. Nommée d'après la version espagnole de St Christophe, le saint patron des marins, son nom anglais original était l'île de Chatham.

San Cristóbal possède la plus ancienne installation permanente de résidents aux Galápagos, et c'est la première île que Charles Darwin a visitée lorsque le Beagle est arrivé dans l'archipel en 1835. La raison pour laquelle l'île s'est peuplée si tôt est son lac d'eau douce, El Junco, qui est la seule source d'eau de toute l'île, et qui abritait la résidence du Gouverneur au moment de la visite de Darwin. Au fil des années, l'île a abrité une entreprise qui récoltait de la mousse d'orchilla (un lichen endémique), utilisée à cette époque comme colorant pour le tissu, une tannerie de cuir, et la production de poisson et d'huile de tortue, ainsi que des cannes à sucre et de raffinage.

Jusqu'au début du XXᵉ siècle, il y avait même une colonie pénitentiaire pour les prisonniers du continent, mais après une révolte tous se sont échappés ! En plus d'une faune riche en oiseaux, on trouve souvent des lions de mer qui se prélassent sur les rochers chauffés par le soleil sur les plages.

La ville de Puerto Baquerizo Moreno, sur l'île de San Cristóbal, est la capitale officielle de la province des Galápagos et abrite la plupart des bureaux du gouvernement, ainsi qu'une installation de la marine équatorienne et un aéroport avec des vols quotidiens vers le continent. La population permanente est d'environ 5 400 habitants, ce qui en fait la deuxième île la plus peuplée des Galápagos, après Santa Cruz. La majorité des résidents travaillent dans le tourisme, la fonction publique ou la pêche. La ville portuaire abrite l'Institut Académique des Arts et des Sciences des Galápagos et accueille souvent des étudiants équatoriens et étrangers qui y étudient les merveilles des îles. Le Centre d'Interprétation du Service des Parcs Nationaux des Galápagos est proche de la ville et est un lieu de visite populaire pour les voyageurs. Puerto Baquerizo Moreno est également devenu le centre de la culture surf des Galápagos. Les vagues sont meilleures au début de la saison chaude lorsque vous n’aurez pas besoin de combinaison de plongée. Tongo Reef, à l'ouest de la ville, est l'un des meilleurs endroits pour pratiquer le surf.

Faits intéressants sur San Cristóbal

Le centre de la culture croissante du surf aux Galápagos.

Puerto Baquerizo Moreno, sur l'île de San Cristóbal, est la capitale officielle des Galápagos.

On y trouve le plus ancien établissement humain des Galápagos.

Les otaries se prélassent sur les rochers ensoleillés du rivage.

Photos : San Cristóbal

San Cristóbal
San Cristóbal
San Cristóbal

Les points forts : San Cristóbal

El Junco Lagoon
Lagune El Junco

La lagune El Junco est l'une des rares sources permanentes d'eau douce de l'ensemble des Galápagos. Elle empêche l'évaporation grâce à son altitude - environ 700 mètres au-dessus du niveau de la mer dans les hautes terres humides de San Cristobal. La visite se fait en 45 minutes en bus depuis Puerto Baquerizo Moreno. Le nom vient des nombreuses plantes de sauge ou "junco" que l'on trouve autour de la lagune. El Junco couvre une superficie de 72 000 mètres carrés et contient presque 30 000 litres d'eau douce.

Le lagon s'est formé à l'emplacement d'un cône de tuf volcanique effondré. La source d'eau ici est purement pluviale, de sorte que la profondeur du lac varie tout au long de l'année bien qu’il ne se soit jamais asséché. Les scientifiques pensent même que le lagon est peut-être resté rempli depuis la fin de la dernière période glaciaire.

Sur votre chemin vers la lagune, vous marcherez à travers différentes zones de végétation avant d'atteindre ce magnifique point de vue. En plus d'être un endroit superbe pour s’hydrater en admirant le merveilleux paysage, c'est aussi idéal pour observer une grande variété d'espèces d'oiseaux, y compris les rares oiseaux moqueurs, les canards et même les frégates des Galápagos, qui viennent y rincer leurs plumes dans l'eau douce. Autour de la lagune se trouvent des fougères et des buissons de Miconia.

Tijeretas Hill
Tijeretas Hill

Colina Tijeretas se traduit en français par la Colline des Frégates, et c’est bien trouvé ! C'est une zone où les deux espèces endémiques d'oiseaux frégates des Galápagos, la frégate superbe et la frégate du Pacifique, partagent le territoire.

La colline elle-même offre une vue magnifique de la baie de Wreck au sud et de Kicker Rock (Léon Dormido) à l'ouest, mais c'est aussi l'occasion parfaite pour votre guide Galapatours de vous en dire davantage sur les deux espèces d'oiseaux frégates que l'on trouve aux Galápagos, et comment vous pouvez les distinguer.

La plage au pied de la colline est un endroit agréable pour se détendre, et les eaux sont sûres pour la nage et la plongée avec tuba - parfait pour se rafraîchir après la balade !

Puerto Chino
Puerto Chino

Cette jolie petite plage se trouve de l'autre côté de l'île, en face de la ville de Puerto Baquerizo Moreno, et on peut y accéder par un sentier pédestre à partir de la route qui passe devant La Galapaguera du Cerro Colorado.

Avec son sable blanc et son eau turquoise, Puerto Chino est un endroit merveilleux pour se détendre et profiter des vues et des sons de l'océan Pacifique. Il y est agréable de nager et de faire de la plongée avec tuba. Vous verrez peut-être des tortues vertes des Galápagos et des raies pastenagues. Les lions de mer se prélassent aussi parfois sur les rochers à côté de la plage, et vous pouvez souvent voir des fous à pieds bleus.

Chez Galapatours, c'est l'un de nos endroits préférés, car il est reculé et demande un petit effort pour s'y rendre - mais cet effort est récompensé par un panorama merveilleux, parfait pour un bain de soleil relaxant ou une aventure de plongée.

La Galapaguera "Jacinto Gordillo Breeding Center"
Galapaguera “Jacinto Gordillo” centre d’élevage

Aussi connu sous le nom de Cerro Colorado (la colline colorée), ce site a ouvert en 2003 et est l’un des plus récents des Galápagos. Auparavant accessible uniquement depuis la côte par une longue randonnée, il est maintenant possible d’y accéder par la route depuis Puerto Baquerizo Moreno, où le trajet dure environ une heure.

Cette station d'élevage dispose d'un centre d'information pour les visiteurs et vous permet de connaître les origines et l'évolution des tortues géantes des Galápagos, ainsi que les mesures prises pour préserver l'espèce de menaces telles que la destruction de leur habitat et les espèces introduites.

Vous y verrez des nouveaux-nés et de jeunes tortues. Lorsqu'ils atteignent l'âge de 4 mois, ils sont relâchés dans l'habitat naturel de la région. Il y a un petit sentier de randonnée où vous pourrez peut-être apercevoir des tortues géantes dans la nature.

Pitt Point
Punta Pitt

Punta Pitt, se trouve à l'extrême est de San Cristobal. Après un débarquement directement sur la plage, vous serez accueillis par le cri amical et bruyant de la colonie locale de d’otaries des Galápagos ! Il s'agit en fait d'une colonie de mâles célibataires qui n'ont pas pu conserver leur territoire de reproduction.

Après le bruit de la plage, un sentier plus calme nous emmène le long des falaises jusqu'à un site de reproduction utilisé par les 3 espèces de fous résidents - les fous à pieds bleus, à pieds rouges et de Nazca. Nulle part ailleurs aux Galápagos, les trois espèces nichent côte à côte comme ici.

En plus de cette colonie unique, vous pouvez aussi voir des frégates des Galápagos et des pétrels des Galápagos. La vue sur la plage et sur l'île à partir de ce point d'observation valent vraiment le détour.

Le sentier de randonnée vous permet d'observer de près des arbustes robustes qui réussissent à survivre dans ce paysage volcanique parfois sinistre. Votre guide Galapatours sera en mesure d'expliquer en détail comment des plantes endurantes comme celles-ci colonisent les champs de lave sur l'ensemble des Galápagos.

Puerto Baquerizo Moreno
Puerto Baquerizo Moreno

La ville de Puerto Baquerizo Moreno a été fondée au milieu des années 1800 et est la plus ancienne localité des Galápagos en plus d'être la capitale de la province. C'est le deuxième plus grand centre de population des îles.

Cette ville agréable abrite plus de 6 000 habitants et possède deux rues principales, dont le Malecón Charles Darwin, promenade le long du front de mer où se trouvent des restaurants, des boutiques de souvenirs et des hôtels. Ses principales sources de revenus proviennent de la pêche, du tourisme et de la gestion du gouvernement local.

La plage de la petite ville est réservée à la population locale d’otaries des Galápagos que les habitants semblent traiter presque comme des citoyens ! On les voit souvent s'allonger sur des bancs au bord de l'eau ou sur les ponts des bateaux.

Plus au nord, le long de la côte, il y a des plages publiques pour les résidents et les visiteurs, et Puerto Baquerizo Moreno est en train d'acquérir une réputation de haut lieu du surf sud-américain, avec le récif Tongo à l'ouest de la ville qui est un endroit particulièrement populaire pour le surf.

Lobos Island
Lobos Island, Galápagos

L'île des loups (Isla Lobos) a été nommée d'après la colonie d’otaries des Galápagos (lobos de mar en espagnol) qui vivent ici, bien qu’elles ne soient pas les seules espèces endémiques des Galápagos sur cette île étroite. Vous pouvez y observer les otaries à fourrure des se prélasser et une colonie de fous à pieds bleus qui se rend à Lobos chaque année pour y élever ses poussins.

Deux courts sentiers de randonnée mènent paisiblement au centre de l'île. Les voyageurs Galapatours nous ont confié qu’il s’agit de l'un de leurs sites préférés pour s'asseoir et s'imprégner de l'atmosphère des Galápagos.

De retour sur la plage, la baignade et la plongée sont magnifiques, et grâce à la position de l'île près de San Cristobal, le canal entre les deux est abrité et l'eau turquoise y est limpide. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l'un de nos spécialistes des Galápagos pour choisir un itinéraire passant par ce lieu si particulier.

Witch Hill
Colline des Sorcières "Witch Hill"

La plage de sable corallien d'un blanc éclatant de la Colline des Sorcières ("Cerro Brujo") est, à notre avis, l'une des meilleures des Galápagos. La colline elle-même est le produit d'un cône de tuf volcanique - un cône composé de cendres et de débris volcaniques compacts. Ce fut l'un des premiers sites que Charles Darwin visita lors de son fameux voyage à bord du Beagle.

C'est un endroit merveilleux pour voir de nombreuses espèces endémiques des Galápagos, à la fois marines, terrestres et aviaires. Parmi les animaux que vous pourrez voir lors d'une visite à la Colline des Sorcières vous trouverez les otaries des Galápagos, les iguanes marins, les pélicans et les fous à pieds bleus des Galápagos. Il est possible de marcher le long de la plage à un rythme tranquille, en admirant de tout ce qui vous entoure.

Nous vous recommandons vraiment de faire de la plongée avec tuba pour observer de raies, de tortues marines, des coraux et d'une large variété de poissons tropicaux. Si vous n'êtes pas nageur, une balade en panga vous permettra de voir beaucoup d'animaux sauvages grâce aux eaux cristallines de cette magnifique plage.

Animaux : San Cristóbal

Nos voyages : San Cristóbal

Prix
Prix minimum

EUR 800

Prix maximum

EUR 17000

Durée (Jours)
Jours minimum

3

Jours maximum

19

Catégorie de navire

Type de navire

Équipements

Type de croisière

Micaela
Vos coordonnées
Micaela
Appelez maintenant
+33 1 86 26 29 65
Nous sommes là pour vous.
Micaela