Galapatours Logo without whitespace
American Oystercatcher

Huîtrier d’Amérique

Un bec rouge pour se nourrir d’huîtres et de mollusques

Informations sur : Huîtrier d’Amérique

L'huîtrier est l'un des résidents les plus appréciés des Galápagos. On le reconnaît à son long bec rouge caractéristique, à son corps noir et blanc et à ses pattes rose pâle et robustes. L'huîtrier femelle a tendance à être légèrement plus grosse que le mâle, avec un bec plus long.

Lors de votre croisière aux Galápagos, vous les rencontrerez le plus souvent sur les plages principales, du nord et du sud des îles. Vous pouvez les repérer soit à bord de votre bateau, soit lors d'une excursion à la plage avec votre guide naturaliste Galapatours. Vous pouvez aussi les rencontrer dans les dunes, les marais salants ou les vasières.

L'huîtrier se nourrit de mollusques et de crustacés qu'il extrait à l'aide de son puissant bec rouge parfaitement adapté à cet usage. Ce grand et lourd bec est utilisé par les huîtriers pour ouvrir les coquilles de mollusques. Ces oiseaux portent d’ailleurs ce nom, car les huîtres sont l’élément central de leur alimentation.

Pendant la saison de reproduction, vous aurez peut-être la chance de voir les rituels de parade nuptiale de ces oiseaux. Les huîtriers marchent côte à côte et attirent l'attention l'un de l'autre en utilisant des sifflets distinctifs. Les huîtriers protègent leurs nids et cachent souvent leurs œufs parmi des cailloux ou des morceaux de coquilles cassés. Ce comportement intelligent les protège contre d'éventuels prédateurs. Lors de votre croisière aux Galápagos, vous pourrez en apprendre beaucoup plus sur ces charmants oiseaux et photographier leurs remarquables becs rouges.

Faits intéressants sur Huîtrier d’Amérique

Leur bec rouge distinctif est l'outil parfait pour ouvrir les coquillages.

Les parades nuptiales sont merveilleuses à observer.

Camoufler les nids avec des coquillages et des cailloux pour tromper les prédateurs.

Faciles à repérer à bord du navire ou lors d'une excursion sur la plage.

Photos : Huîtrier d’Amérique

American Oystercatcher
American Oystercatcher
American Oystercatcher

Points forts où l'on peut voir : Huîtrier d’Amérique

Chinese Hat
Chapeau Chinois

Le Chapeau Chinois ("Sombrero Chino" pour les locaux) est un îlot situé à une courte distance de la côte sud-est de Santiago. Le petit canal entre le chapeau chinois et Santiago est assez profond, mais abrité et l'eau est d'un turquoise scintillant.

L'îlot prend son nom parce que si vous vous approchez par le nord, vous verrez que ce petit cône volcanique ressemble effectivement au traditionnel chapeau asiatique. Vu d'en haut sur une image satellite, cet îlot est en fait ovale.

Il y a un court sentier de randonnée sur le Chapeau Chinois qui longe la côte ouest de l'île. Il s'agit d'un paysage de gravats volcaniques et de formations de lave.

Le long de la côte du Chapeau Chinois et de la rive opposée de Santiago, vous verrez probablement les otaries des Galápagos et les manchots des Galápagos, se prélassant au soleil ou cherchant de l'ombre pour éviter les moments chauds de la journée. En levant la tête, vous pourriez apercevoir la magnifique buse des Galápagos.

La raison principale d'une visite au Chapeau Chinois est de faire de la plongée avec tuba dans ce canal turquoise. Ici, vous pouvez voir plusieurs espèces de requins, de raies et une variété de poissons tropicaux. Tous les bateaux des Galápagos ne peuvent pas le visiter et les permis ne sont accordés qu'à un petit nombre de bateaux et de guides. Chez Galapatours nous offrons des itinéraires sur tous ces bateaux. Ainsi, si une visite du Chapeau Chinois est importante pour vous, parlez-en à l'un de nos conseillers voyage experts des Galápagos pour vous aider à choisir l'itinéraire parfait.

Dragon Hill
Colline du Dragon

La Colline du Dragon est le siège d'une histoire à succès dans la conservation des Galapagos. En 1975, la quasi-totalité de la population d'iguanes terrestres des Galapagos de cette partie du nord-est de Santa Cruz a été anéantie par des meutes de chiens sauvages. Le Centre de recherche Charles Darwin est passé à l'action avec un programme d'urgence de reproduction et d'élevage d'iguanes terrestres. Le programme a connu un grand succès et le dernier iguane élevé en captivité a été relâché du centre d'élevage sur la Colline du Dragon en 1991. Les iguanes continuent d'être libérés ici tous les 3 ou 4 ans à partir d'autres centres d'élevage des Galapagos pour assurer le succès continu des iguanes de la Colline du Dragon.

Le rivage rocheux est un excellent site de plongée au tuba où vous pouvez nager avec des tortues vertes, des requins et des raies. Un sentier mène à l'intérieur des terres jusqu’à deux lagunes d'eau salée qui accueillent souvent des flamants des Galapagos roses. En continuant le sentier autour de la Colline du Dragon, vous pourrez voir des iguanes terrestres dans la nature, et vous amuser à trouver leurs terriers tout au long du sentier.

En plus des iguanes terrestres, la région autour de la Colline du Dragon est riche d'autres espèces dont les pinsons des Galapagos, les oiseaux moqueurs et le cactus endémiques d'Opuntia. C'est l'un des plus longs sentiers pédestres. Votre guide Galapatours vous recommandera d'utiliser de bonnes chaussures, d'autant plus que le sentier peut être inégal à certains endroits et devenir glissant et boueux après un climat pluvieux.

Nos voyages pour repérer les : Huîtrier d’Amérique

Micaela

Vos coordonnées

Micaela
Micaela