Galapatours Logo without whitespace
Galapagos Fur Seal

Otarie à fourrure des Galapagos

Pêcheur nocturne des Galapagos, en voie de disparition

Ce qu'il faut savoir sur : Otarie à fourrure des Galápagos

L’otarie à fourrure ne se trouve que sur la côte rocheuse à l’ouest des îles Galápagos. Malheureusement, leur population diminue et elles sont maintenant officiellement inscrites sur la liste des espèces en voie d’extinction. Espèce nocturne, elles ne sont actives que la nuit lorsqu'elles chassent. Elles sont donc moins visibles que les otaries des Galápagos, mais les deux mammifères marins ne comptent plus que 40 000 animaux de leur espèce. Lors d'une croisière Galapatours, nos experts naturalistes et capitaines de bateau maximiseront vos chances de voir ces créatures uniques lors de votre voyage dans l’archipel.

L’otarie à fourrure des Galápagos est la plus petite espèce de pinnipèdes avec des mâles mesurant moins de 1,5 m de et pesant 60 kg. Elles sont souvent confondues avec les Lions de mer des Galápagos, mais quelques différences importantes permettent de les distinguer. Outre leur taille beaucoup plus petite, leurs yeux sont grands et saillants pour mieux chasser la nuit et leurs oreilles longues se détachent davantage de leur tête quand elles sont mouillées.

En tant que chasseurs nocturnes, les otaries à fourrure des Galápagos passent la majeure partie de leur journée à dormir en petites colonies sur les rivages rocheux. Au milieu de la journée, elles se déplacent souvent à l'ombre pour éviter les trop grandes chaleurs. Au début du XXe siècle, la fourrure de l’otarie était prisée par les chasseurs, menant ainsi l’espèce au bord de l'extinction. La loi équatorienne d’abord puis la création du Parc National des Galápagos en 1959 les protège désormais.

Pendant la saison de reproduction des otaries à fourrure, les femelles prendront possession d’un petit territoire où elles se reproduiront et auront leurs petits. L’otarie à fourrure des Galápagos a le taux de fécondité le plus bas de tous les phoques, chaque mère ne donnant naissance qu'à un seul petit à la fois. Elles ne donneront naissance à nouveau qu’en ayant terminé d’allaiter le premier. Il peut donc arriver qu’elles ne se reproduisent que tous les 2-3 ans. C'est l'une des raisons pour lesquelles cette espèce est menacée, car tout réchauffement de l'océan causé par les événements tels que El Niño peut être dévastateur pour la population. Par exemple, dans un événement El Niño survenu en 1983, presque toutes les jeunes otaries à fourrure nées cette année-là ont disparu, ainsi qu'un tiers des femelles adultes et presque tous les grands mâles du territoire.

Otarie à fourrure des Galápagos : Faits intéressants

Les otaries à fourrure des Galápagos ne passent qu'environ 30 % de leur temps dans l'eau

Les mâles adultes défendent férocement leur territoire de reproduction, ils n'entrent pas dans l'eau pour manger jusqu'à ce qu'ils soient sur le point de s'effondrer

Les bébés otaries à fourrure ne sont sevrés qu'à l'âge de 2 ou 3 ans

Les otaries ont été chassées pour leur fourrure presque jusqu'à l'extinction au XXe siècle

Otarie à fourrure des Galápagos : Photos de nos voyageurs

Galapagos Fur Seal
Galapagos Fur Seal
Galapagos Fur Seal

Otarie à fourrure des Galápagos : Où l'on peut voir

Otarie à fourrure des Galápagos : Nos voyages


2022 Galapatours , une marque de Ventura TRAVEL GmbH

Tous droits réservés

go picture

Votre conseiller voyage

Micaela

Réserver une consultation vidéo

Consultation en face à face de 15 minutes

go picture