Galapatours Logo without whitespace
Galapagos Sting Rays

Raies des Galapagos

Belles, élégantes et majestueuses raies des Galapagos

Ce qu'il faut savoir sur : Raies des Galapagos

Il existe quatre espèces de raies que l'on trouve communément dans les eaux des îles Galápagos. Vous verrez souvent des raies nager dans l'eau claire lorsque vous faites du kayak, de la plongée avec tuba ou que vous naviguez en panga lors d'une excursion. Si vous êtes en croisière de plongée, vous pourrez vous approcher de ces créatures élégantes.

Raies Manta

Les mantas sont aussi appelées les “diables des mers” en raison de leurs cornes distinctives qui se trouvent de part et d'autre de leur large tête.

Aux Galápagos, les raies manta peuvent souvent être vues depuis les falaises de l'île de South Plaza ou même depuis la plage de l'île Rabida. Elles sont extrêmement curieuses et aiment nager avec les plongeurs sous-marins et les nageurs. Elles nagent souvent à la surface pour examiner les bateaux au mouillage et certaines aiment se faire caresser ! La raie manta saute parfois de l'eau et atterrit avec un fort claquement. Elles ont le plus gros cerveau de tous les poissons.

Raie dorée

Les raies dorées sont ainsi nommés en raison de leur couleur, mais on les reconnaît aussi à leur tête arrondie et à leurs longues queues ressemblant à des fouets. Elles peuvent varier en taille, mais la plupart mesurent aux alentours d’1 mètre d’envergure.

Les raies dorées sont souvent observées dans les sites de plongée des Galápagos nageant seules, mais on peut aussi les trouver dans les lagunes tranquilles et peu profondes. Le meilleur endroit pour voir des bancs de raies dorées est à Black Turtle Cove sur l'île Santa Cruz.

Raie léopard

Ces raies tachetées ont des têtes pointues et de longues queues avec des dards épineux. Sa couleur noire est tachetée de blanc.

Aux Galápagos, les raies léopard sont couramment observées dans les petits lagons comme Black Turtle Cove. Vous pouvez aussi parfois les voir en faisant de la plongée au tuba au large de l'île Floreana.

Raie pastenague

Les raies pastenagues sont fréquentes dans les zones peu profondes des plages et dans les profondeurs sablonneuses des Galápagos. Ces raies grises ont une longue et étroite queue se terminant par un dard venimeux. Leur taille et leur forme varient beaucoup, et certaines peuvent atteindre une envergure de 1,5 m.

On peut souvent apercevoir des raies pastenagues sur les fonds marins des sites de plongée en apnée peu profonds, et parfois parmi les vagues de Post Office Bay sur l'île Floreana.

Raies des Galapagos : Faits intéressants

Les raies sont les animaux marins les plus proches des requins.

Les corps des raies ne contiennent pas d'os. Leur squelette est entièrement constitué de cartilage.

Le venin d'une raie pastenague est si toxique que même la queue d'une raie morte peut tuer un humain.

Les raies se nourrissent des habitants du fond tels que les équinodermes (comme les concombres de mer) et les crustacés.

Raies des Galapagos : Photos de nos voyageurs

Galapagos Sting Rays
Galapagos Sting Rays
Galapagos Sting Rays

Raies des Galapagos : Où l'on peut voir

A walk on Bartholomew
Une promenade sur Bartholomée

L’île Bartolomé est l'excursion la plus populaire auprès des visiteurs des Galápagos, son paysage emblématique étant le plus photographié de tout l'archipel.

Pour commencer votre promenade sur cette île, vous arriverez dans la petite baie en face du célèbre Pinnacle Rock. Vous débuterez ensuite une montée jusqu'au sommet de Bartolomé, à 114 m d'altitude. Vous longerez un sentier de 800 m dont les marches en bois ont été construites par le Service du Parc National afin de protéger le sol de l'érosion causée par les touristes grimpant jusqu'au sommet.

Une fois arrivés au sommet de l'île, les vues spectaculaires seront la récompense de vos efforts. Votre guide expert Galapatours vous montrera tous les points de repère que vous pourrez admirer d'ici - Pinnacle Rock lui-même, les énormes coulées de lave noire de la baie de Sullivan, les îles de Daphné Major et Daphné Minor.

Sur le chemin du retour, vous pourrez identifier les différentes formations volcaniques de l'île, comme les cratères et éclaboussures volcaniques. Vous verrez également quelques exemples remarquables de la capacité des espèces des Galápagos à s’adapter à leur environnement. Par exemple, les agaves (arbustes dont est extraite la Tequila) qui semblent mortes sont en fait très saines avec des feuilles recouvertes de poils gris spécifiques contribuant à refléter le soleil intense et à réduire la perte d'humidité des plantes.

De retour à la plage, la plongée est idéale grâce aux grottes sous-marines et aux rochers de la région. Vous y verrez diverses espèces de requins, des raies et des poissons tropicaux. Plus rarement, les manchots des Galápagos des Galápagos se joindront à vous pour nager !

Chinese Hat
Chapeau Chinois

Le Chapeau Chinois ("Sombrero Chino" pour les locaux) est un îlot situé à une courte distance de la côte sud-est de Santiago. Le petit canal entre le chapeau chinois et Santiago est assez profond, mais abrité et l'eau est d'un turquoise scintillant.

L'îlot prend son nom parce que si vous vous approchez par le nord, vous verrez que ce petit cône volcanique ressemble effectivement au traditionnel chapeau asiatique. Vu d'en haut sur une image satellite, cet îlot est en fait ovale.

Il y a un court sentier de randonnée sur le Chapeau Chinois qui longe la côte ouest de l'île. Il s'agit d'un paysage de gravats volcaniques et de formations de lave.

Le long de la côte du Chapeau Chinois et de la rive opposée de Santiago, vous verrez probablement les otaries des Galápagos et les manchots des Galápagos, se prélassant au soleil ou cherchant de l'ombre pour éviter les moments chauds de la journée. En levant la tête, vous pourriez apercevoir la magnifique buse des Galápagos.

La raison principale d'une visite au Chapeau Chinois est de faire de la plongée avec tuba dans ce canal turquoise. Ici, vous pouvez voir plusieurs espèces de requins, de raies et une variété de poissons tropicaux. Tous les bateaux des Galápagos ne peuvent pas le visiter et les permis ne sont accordés qu'à un petit nombre de bateaux et de guides. Chez Galapatours nous offrons des itinéraires sur tous ces bateaux. Ainsi, si une visite du Chapeau Chinois est importante pour vous, parlez-en à l'un de nos conseillers voyage experts des Galápagos pour vous aider à choisir l'itinéraire parfait.

Dragon Hill
Colline du Dragon

La Colline du Dragon est le siège d'une histoire à succès dans la conservation des Galapagos. En 1975, la quasi-totalité de la population d'iguanes terrestres des Galapagos de cette partie du nord-est de Santa Cruz a été anéantie par des meutes de chiens sauvages. Le Centre de recherche Charles Darwin est passé à l'action avec un programme d'urgence de reproduction et d'élevage d'iguanes terrestres. Le programme a connu un grand succès et le dernier iguane élevé en captivité a été relâché du centre d'élevage sur la Colline du Dragon en 1991. Les iguanes continuent d'être libérés ici tous les 3 ou 4 ans à partir d'autres centres d'élevage des Galapagos pour assurer le succès continu des iguanes de la Colline du Dragon.

Le rivage rocheux est un excellent site de plongée au tuba où vous pouvez nager avec des tortues vertes, des requins et des raies. Un sentier mène à l'intérieur des terres jusqu’à deux lagunes d'eau salée qui accueillent souvent des flamants des Galapagos roses. En continuant le sentier autour de la Colline du Dragon, vous pourrez voir des iguanes terrestres dans la nature, et vous amuser à trouver leurs terriers tout au long du sentier.

En plus des iguanes terrestres, la région autour de la Colline du Dragon est riche d'autres espèces dont les pinsons des Galapagos, les oiseaux moqueurs et le cactus endémiques d'Opuntia. C'est l'un des plus longs sentiers pédestres. Votre guide Galapatours vous recommandera d'utiliser de bonnes chaussures, d'autant plus que le sentier peut être inégal à certains endroits et devenir glissant et boueux après un climat pluvieux.

Mosquera Diving Point
Mosquera, spot de plongée

Mosquera, comme d'autres îlots similaires des Galápagos, a été formé par un soulèvement volcanique. L'îlot Mosquera qui émerge de la mer entre les îles Seymour et Baltra. Un fond sablonneux à 15-18 mètres est parsemé de curieuses anguilles-jardinières mouchetées et d'espèces pélagiques ainsi que d'un récif qui descend vers les profondeurs. Gardez un œil sur les requins à tête de marteau et les anguilles-jardinières mouchetées qui sortent leur tête du sol et disparaissent dans leur terrier à votre approche ! On trouve également dans la région des requins de récif à pointe noire et à pointe blanche, des otaries, des tortues, des barracudas, des raies pastenagues, des raies aigles, des anguilles des Galápagos et une variété de poissons de récif et d'invertébrés.

Mosquera abrite l'une des plus grandes populations d'otaries des Galápagos de l'archipel, et vous pourrez observer leurs pitreries et admirer leur sens de la relaxation lorsqu'elles prennent le soleil sur la plage. Des orques ont été observées de temps en temps dans les eaux de l'île Mosquera, probablement attirées par le grand nombre d'otaries des Galápagos, dont elles se nourrissent.

Au fil des siècles, l'île Mosquera a également attiré des coraux et, avec les rochers qui forment l'îlot, elle a contribué à capturer le sable des courants qui circulent entre l'île Baltra et l'île North Seymour.

L'îlot Mosquera a une profondeur comprise entre 6 et 27 mètres (20 à 90 pieds). La visibilité est en moyenne de 12 à 15 mètres (40 à 50 pieds). La houle et le courant sont généralement modérés à forts.

Raies des Galapagos : Nos voyages

go picture

Votre conseiller voyage

Micaela

Réserver une consultation vidéo

Consultation en face à face de 15 minutes

go picture